Rebonjour tout le monde!

Hey oui! La veille, je venais juste de publier un article sur Lana Del Rey mais la polémique autour de Lana Del Rey a fait rebondir sur une autre le lendemain puisqu’en réalité, celle qui serait véritablement raciste ne serait nulle autre qu’une métisse qu’elle a citée, Doja Cat. Je trouve que cette nouvelle polémique est particulièrement intéressante en ce qui concerne le métissage.

Doja Cat

Doja Cat est une rappeuse américaine qui se serait apparemment véritablement fait connaître en 2018 grâce à sa chanson « Moo! »

Néanmoins, des prétendues vidéos de ses conversations circuleraient sur Twitter où elle affirmerait qu’elle n’aimerait pas les « personnes noires » à cause de son père qui l’aurait abandonnée lorsqu’elle était petite.

Apparemment, cela aurait été même plus loin, elle soutiendrait même le président Trump et serait homophobe.

Est-ce vrai ou faux? Pour le moment, les internautes sont divisés mais semblent surtout perdus. Cependant, ce qui m’interpelle avant tout dans cette histoire, ce n’est pas tellement qu’elle le soit ou non. C’est la réaction de certains internautes.

doja cat

Il y a quelque chose de tragique autour de cette polémique en réalité.

En effet, pas mal estiment désormais qu’on ne peut plus considérer les métis comme des « personnes noires »…

Il est vrai que les métis ne sont pas uniquement noires. Pourquoi alors dit-on qu’ils le sont? Mêmes certains métis vous diront que c’est le cas!

Pour la simple et bonne raison que c’est principalement la communauté blanche qui refuse de les accepter comme à moitié blanc car cela reviendrait à accepter l’égalité des couleurs entre blanc et noir alors les métis se tournent donc vers les seuls qui les acceptent, les noirs. De toute façon, les métis subissent pas mal de choses similaires qu’eux.

Mais surtout, cela vient de la fameuse théorie américaine raciste « la règle de la goutte » du début du 20ème siècle qui stipulait qu’il fallait considérer les individus comme noirs si dans leur veine coule une seule goutte de sang d’un noir! Ainsi, tu pouvais être blanc, blond aux yeux bleus si jamais on découvrait que tu as un ancêtre noir, toute ta vie allait s’en retrouver chamboulée!

Doja Cat

Tu perdais d’office tous tes privilèges! Tu n’avais plus accès à la propriété, les banques ne t’accordaient plus de crédit, les universités et les postes les plus prestigieux t’étaient interdits! C’était bien simple, tu n’étais plus libre du tout!

Même si l’abolition de l’esclavage avait eu lieue en Amérique, être noir, voulait dire: subir la ségrégation! C’est pourquoi certains métis faisaient ce qu’on appelait le « passing » se faire passer pour un blanc!

doja cat
William H. Ellis

William H. Ellis est connu pour être le premier « noir » à devenir millionnaire au 19ème siècle. En réalité, c’était un métis qui a réussi à se faire passer pour un blanc mais ce qui est bien dans l’histoire, c’est qu’il a fait tout ce qu’il pouvait pour tenter de sauver les noirs-américains de leur condition d’esclave. (Cette histoire vraie inspirera la nouvelle série Outer banks que je vous recommande, au passage.)

Même si la ségrégation n’est plus effective aujourd’hui en Amérique, cette horrible règle est restée dans les esprits des américains et au vu rayonnement de la culture américaine sur le reste du monde mais avant tout sur l’Europe et bien, cette vision a fini par déteindre sur le vieux continent.

Néanmoins, ce n’est pas encore arrivé au stade où en sont les américains. Car tous ont intériorisés cette théorie. Des célébrités tels que Alexandre Dumas ont permis aux métis d’être mieux reconnus comme tels en Europe.

Doja Cat

Meghan Markle avait bien expliqué que lorsqu’elle était enfant, elle devait choisir sur un formulaire entre la case « blanc » ou « noir », elle s’était retrouvée face à un dilemme car cela revenait à devoir choisir l’un de ses deux parents qu’elle aimait pourtant tous les deux.

En fait, les métis sont tiraillés entre les 2 couleurs comme s’ils étaient forcés à choisir entre deux camps. Ils sont voués toute leur vie à faire le choix de Sophie. Alors, certains, par dépit ou par défaut, ils se disent noirs puisque tout le monde dit qu’ils le sont, c’est que c’est vrai, non?

Mais en réalité, les métis ne sont pas noirs et désolée pour Doja Cat, elle n’est pas blanche non plus! En étant raciste envers les noirs (en supposant qu’elle le soit), elle renie la moitié de qui elle est mais, en réalité, ceux qui se disent noirs, aussi…

Enfin, voilà, je m’excuse encore une fois de la longueur de mes articles mais j’essaye sincèrement d’être exhaustive dans ce que je raconte et vu que c’est un sujet qui me touche personnellement, ça m’inspire d’autant plus. J’espère que vous aurez apprécié l’article et l’aurez lu jusqu’au bout.

A bientôt les loulous 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.