Salut salut! ^^

Voici un article que j’ai tenu à écrire suite à certaines réactions de la fameuse nouvelle qui vient de tomber ce lundi. Si vous n’êtes pas encore au courant, sortez de votre grotte! 🙂

En effet, une demoiselle a réussi à mettre le grappin sur le célibataire le plus convoité du monde: Le prince Harry se fiance avec Meghan Markle, une métisse.

meghan

En réalité, si j’avais dû écrire un article similaire pour une tout autre raison, j’aurais probablement cité Meghan Markle également car dans son blog, désormais clôturé, elle a elle-même écrit un article sur le fait d’être une métisse lorsque l’acteur qui a été choisi pour jouer son père dans la série Suits est apparu pour la première fois à l’écran.

meghan

A l’époque, elle a reçu une déferlante de commentaires racistes sur les réseaux sociaux, lorsque les fans ont appris ses origines, à un point tel qu’elle a écrit cet article qui expliquait sa condition de métisse. Elle a raconté sa trajectoire qui m’a particulièrement touchée étant donné que j’ai fait face au même genre de difficultés. Et si vous êtes métis(ses), vous vous y reconnaitrez probablement aussi.

Malheureusement, je vois aujourd’hui certains remettre sa condition de métisse en doute. Cela m’attriste dans un certain sens car je constate que les gens veulent absolument en faire soit une blanche soit une noire. Et c’est là où se situe le fondement du problème d’un métis car il n’est ni l’un ni l’autre. Il est l’est deux!

Une trajectoire remplie de paradoxes

En effet, Meghan Markle a grandi dans deux mondes littéralement opposés: Elle a été élevée dans un ghetto avec sa mère. Elle a assisté aux émeutes de 1992 à L.A. suite  à un passage à tabac d’un afro-américain par un policier blanc. Elle a vu son quartier mis à feu et à sang durant 6 jours. Sa mère, lui interdisait de sortir dehors entretemps. Donc, la triste condition des afro-américains, elle connait car elle a été en plein dedans. Elle l’a vu, elle l’a vécu…

Meghan

De l’autre côté, son père gagne bien sa vie et a une situation enviable à l’époque. Ce qui lui permet d’envoyer sa fille dans une école privée. Se faisant des copines qui viennent probablement d’un milieu privilégié.

meghan

Mais son métissage lui a posé problème bien avant tout ça. Elle n’était qu’un bébé que les passants croyaient que sa mère était sa nounou. Et je peux vous dire que cela n’a rien de drôle car j’ai vécu la même situation. Sauf qu’on ne prenait pas ma mère pour ma nounou mais tout le monde était persuadé qu’elle nous avait adopté mon frère et moi. Allant jusqu’à dire qu’il était impossible qu’il en soit autrement! :'(

meghan

Cela lui a fait beaucoup de peine qu’on mette en doute sa maternité. Non seulement elle était bien notre mère biologique mais en plus, elle a failli mourir lors de ses accouchements… 🙁 Cependant, une autre chose de particulièrement intolérable qu’elle et ses camarades se sont vus obliger de faire en primaire, c’est de cocher la case en début d’année pour dire de quelle couleur ils étaient! Psychologiquement parlant, c’est abominable! Catégoriser ainsi des gosses pour leur faire entrer dans le crâne qu’ils ne sont pas pareils est monstrueux, selon moi! Alors elle, évidemment, qu’est-ce qu’elle faisait? Car elle avait bien dit qu’elle ne se sentait appartenir à aucune des deux couleurs en particulier… Alors son père lui a conseillé de dessiner une case bien à elle. <3

Par la suite, elle a intégré une université prestigieuse de Chicago où elle a été diplômée en relations internationales et Théâtre. Elle a aussi fait un stage à l’ambassade américaine de Buenos Aires. Cependant, durant ses études, elle a dû faire des jobs étudiants diverses pour vivre car les ressources de sa famille n’étaient pas illimitées.

meghan

En réalité, ce paradoxe rappelle assez bien le parcours de Barack Obama, lui-même métis. Il a vécu le racisme tout en ayant eu droit à des privilèges grâce à sa famille caucasienne qui l’a envoyé dans les meilleurs écoles et universités possibles, ce qui lui a permis de devenir celui que vous connaissez aujourd’hui. Et finalement, mon parcours aussi. Même si je peux dire en ce qui me concerne que je peux compter sur le soutien de mes deux familles pour mes études, il est évident que ma situation paradoxale et même la leur (ou la vôtre) aurait été toute autre si nous avions eu des parents de même couleur.

meghan

Meghan Markle l’avait dit dans l’article publié dans son ancien blog: Que le fait d’être métisse lui a posé pas mal de problèmes en tant qu’actrice pour trouver un rôle. En effet, lorsqu’on cherchait une afro-américaine, on la jugeait beaucoup trop claire et lorsqu’on cherchait une caucasienne, elle devenait beaucoup trop foncée. Elle a même avoué essayer d’obtenir des rôles de latinos étant donné que physiquement parlant, elle s’en rapprochait plus. Faisant ainsi attention à la couleur des vêtements qu’elle portait le jour de l’audition. :/

Est-elle métisse?

J’ai lu un commentaire stipulant que c’était sa mère qui était métisse, ce qui faisait d’elle une quarteronne. Essayant ainsi, sans s’en rendre compte, de « l’éclaircir » pour lui enlever d’avantage ses origines afro-américaines et par là-même, lui enlever un peu plus une partie de ce qu’elle est, afin qu’elle colle mieux à la beauté « pseudo-idéal » de l’Occident. Cependant, comme elle l’a elle-même déploré, les photographes (par retouches) ou les flashes éclaircissent sa couleur naturelle. Meghan markle a un teint qui doit probablement se rapprocher du mien, qui suis déjà claire pour une métisse. Je suis aussi née blanche et ma peau a fini par prendre de la couleur avec le temps.

Mais comme vous pouvez le voir ici, avec un flash trop violent (sur ma photo ou la sienne, ci-dessous à gauche) ou des retouches (pour elle, au dessus), on peut vite avoir l’air « caucasien ». Mes cheveux sont ici un indicateur de mes origines mais imaginez-les parfaitement lissés comme elle et vous me prendrez facilement pour une quarteronne aussi. Car, il est nécessaire de spécifier que la véritable nature de ses cheveux ne sont pas lisses mais frisés. Moins que les miens certes mais ils le sont malgré tout.

Ainsi, il est inutile d’essayer de la ranger dans un camp ou dans l’autre. Elle-même l’a spécifié que son parcours lui a permis de vivre dans deux mondes opposés et qu’elle est fière de son métissage. Cela lui a peut-être fait rencontrer des obstacles mais cela lui a également offert des opportunités incroyables.

meghan

Mais par dessous tout, être métis permet de voir aussi toutes les possibilités qu’offrent le mélange des cultures et tout ce qui peut en découler, que ce soit pour soi-même ou pour le monde entier (Obama, Stromae et aujourd’hui Meghan Markle). Le principal, en définitive, c’est d’arriver à trouver sa place dans ce monde et de s’accepter tel que l’on est. 🙂

Voilà, les loulous, j’ai ressenti le besoin de parler de ce que je suis, de ce qui est en réalité l’essence même de toute ma vie! J’espère que mon article vous a plu. N’hésitez pas à raconter votre vécu aussi! 😉

A bientôt 🙂

Laisser un commentaire