Chers étudiants, parents ou curieux s’étant perdus sur le web,

si vous cherchez l’avis d’un étudiant vivant en kot pour en savoir d’avantage sur l’envers du décor, je vous donne alors volontiers le mien.

Si vous envisagez donc de louer un kot pour la rentrée, voici quelques petites choses à savoir sur cette « nouvelle liberté » qui vous attend!

Les avantages

Et oui, vous avez 18 ans ou presque… Il vous faut vous rapprocher de votre faculté ou de votre nouvelle école temporairement ou simplement, comme moi, besoin d’un univers serein où étudier et bien la solution c’est de koter!

Que ce soit dans un appartement, un studio, dans un Home étudiant ou dans une maison. Que ce soit seul ou à plusieurs, avec des inconnus ou vos meilleurs potes, c’est la meilleure solution.

Kot et indépendance

Mais qui dit kot, dit forcément indépendance, liberté, un pied dans la vie d’adulte quoi!

youpi_belair

On peut aller se coucher à l’heure qu’on veut, manger ce qu’on veut, aller où on veut, quand on veut sans avoir à se justifier. Inviter qui on veut quand on veut… sans avoir besoin de se justifier… encore!!!

En gros, tu fais TOUT ce que tu veux (enfin sauf commettre des crimes, on est d’accord) mais à part ça, c’est le premier véritable avantage de vivre en kot!

Kot et amitié

Ensuite, il y a forcément les nouvelles rencontres! Se faire de nouveaux amis, faire les fous jusqu’à pas d’heure et faire des réunions du soir pour manger ensemble.

Kot et tranquillité

Enfin, loin des aléas de la maison, on peut étudier tranquillement dans son kot. Au Home, on se promène en pyjama normal ou tigrou-lapinou, un plaid sur les épaules et un bon café pour tenir le coup. Tout le monde est dans la même galère alors on se comprend. ^^

Évidemment, décris ainsi la vie en kot semble parfaite mais ce n’est malheureusement pas le cas. Comme dans tout, il y a toujours une ombre sur le tableau…

Les inconvénients

Première chose, la vie d’étudiant peut être amusante mais on comprend très vite quelque chose: c’est que si on n’apprend pas à se gérer soi-même, on va droit à l’échec! Plus personne pour venir te réveiller à 7h du matin et te faire ton petit déj’.

Kot et organisation

Si tu ne fais pas suffisamment attention tu peux, par exemple, en allant dormir à des heures souvent trop tardives, prendre le risque de perturber ton cycle de sommeil et c’est difficile de retrouver un rythme normal (j’en sais quelque chose). Et lorsqu’il est temps de se remettre au travail et bien ce sera d’autant plus lourd.

dodo

Être autonome, ça a un prix! C’est à toi d’apprendre à poser des limites et de t’organiser! Alors, fais vite le point sur les jours où tu seras disposés à t’amuser et les jours où il sera temps de travailler.

Kot et nourriture

Ensuite, il y a également le fait d’apprendre à cuisiner. Si tu es comme moi et que tu ne sais faire que des pâtes et bien, même si c’est ton plat favoris, tu vas vite en faire une overdose donc, assures-toi d’avoir quelques idées de plats pas compliqués et pas chers à préparer, j’alterne avec le sandwich ou la soupe (donc, je vais devoir m’y mettre un peu plus sérieusement).

Kot et les indispensables

Autre souci, c’est de bien penser à tout ce dont tu auras besoin dans ton kot!

Cela peut paraître idiot mais oublier qu’un seul petit stylo, une cuillère ou une culotte peut être véritablement embêtant. 😮

Pense donc à tout ce dont tu auras besoin durant l’année et même à chaque fois que  tu rentreras chez toi pour prendre des vêtements propres, n’oublie pas tes chaussettes (vécu :p)!

Kot et l’argent

Enfin, apprends à gérer ton argent. Que ce soit tes parents qui t’aident ou une aide sociale, tu as un budget pour le mois et c’est à toi de ne pas faire trop de folies comme par exemple tout dépenser en boisson ou shopping! Pense que tu dois terminer ton mois avec et même si tes parents sont derrières toi pour te dépanner, c’est bien mais ce n’est pas correct envers eux. Ils ne te donnent pas cet argent pour que tu t’amuses avec. Bien sûr, ils espèrent que tu sois épanouis dans ton nouvel environnement mais tout dépenser en une semaine ou deux et que tu sois obligé de gratter chaque mois auprès d’eux… tu verras vite que ça ne va pas forcément leur plaire… Tes parents sont là pour te soutenir mais ils ne sont pas une banque!

kot

Où trouver un kot?

Avec internet tout est plus facile aujourd’hui mais parfois on peut ne pas forcément avoir d’idées d’où chercher, alors voici quelques pistes. Je prends l’exemple de ma ville, Liège mais il est évident que si vous cherchez ailleurs, ces pistes peuvent vous donner des idées pour savoir où trouver votre bonheur.

  • Il existe des groupes facebook comme Liège à Louer
  • Vous pouvez toujours regarder sur le site de votre université. Ils ont forcément un onglet quelque part où ils en parlent pour vous guider.
  • Il existe également des sites spécialisés sur le sujet comme celui-ci 🙂

Et bien sûr un tas d’autres endroits comme les journaux, une affiche dans la rue, et même sur votre fil d’actualité car le kot d’un ami se libère. Enfin bref, il y a une multitude de possibilités, c’est à vous de choisir. 😉

Allez les loulous à la prochaine! 🙂

 

2 thoughts on “Vivre en Kot!”

  1. « sans commettre des crimes, on est d’accord » 😀 j’adore ! (est-ce que je t’influence?)
    très bonne idée d’article, j’approuve !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.