Bonjour tout le monde! Si j’écris cet article qui est loin de ceux que j’écris habituellement c’est parce que c’est un sujet dont j’avais envie de parler depuis des années et surtout depuis que j’ai créé ce blog mais seulement l’ayant créé en juin, je me suis dit que ce n’était pas la période propice pour en parler, alors j’ai préféré attendre septembre pour lancer le sujet encore incompris et bien trop sous-estimé à nos jours!

Je dois dire que j’ignorais comment aborder ce problème de société ni même quelle solution miracle donner à ceux qui se sentent concernés par ce problème… car moi-même, je n’ai pas trouvé de solution à part m’en aller et me taire même si cette douleur est toujours présente en moi. Sachez parents, élèves, professeurs ou autre qu’on ne se sort jamais indemne d’avoir été victime d’un tel harcèlement, cela peut avoir des répercussions sur notre comportement pendant des années encore et même cela peut se terminer de façon très tragique comme le suicide de la victime.

Malheureusement, la justice ne met pas vraiment grand chose en place pour punir les persécuteurs! Tout du moins les investigateurs de ces persécutions. On a beau voir ses enfants comme des innocents, certains peuvent se montrer particulièrement cruels et même aller jusqu’à souhaiter la mort de leurs camarades! Ainsi, il y a déjà eu des téléfilms, des livres racontant ce genre de scénarios tragiques mais il n’y a aucune punition pour ceux qui ont poussé quelqu’un au suicide.

harcèlement marion

 

Je sais que ce sujet a donc été pas mal abordé mais malgré tout le harcèlement continue toujours et parfois, on ne peut même pas compter sur l’aide des professeurs.

Je sais qu’une youtubeuse bien connue, Enjoyphoenix, a déjà raconté son expérience sur une vidéo de 30 minutes que j’ai regardé jusqu’au bout et qu’importe ce qu’on peut penser d’elle, son histoire reste bouleversante et concerne encore bien trop de jeunes et d’enfants.

Mon vécu:

Pour vous expliquer plus en détails ce problème, je vais vous raconter ce qui m’est arrivé il y a 19 ans et qui a complètement déterminé ma façon d’être les années suivantes. Ce traumatisme a littéralement bouleversé ma vie. Je me demanderai toujours quel genre de personne je serais devenue si je n’avais jamais mis les pieds dans cette école, car je sais que si je suis aussi renfermée sur moi-même c’est à cause de ce que j’ai traversé cette année-là, l’année de mes 6 ans!

Tout d’abord, j’aimerais dire deux mots sur ma maternelle. Le premier jour de ma toute première rentrée scolaire, au lieu de pleurer comme les autres enfants, j’étais la seule à m’intéresser à l’école. Je me détache directement de ma mère pour aller voir les nouveaux petits camarades que j’allais me faire, ce qui est assez rare pour un petit enfant, il me semble et d’ailleurs, je me rappelle que je jouais avec tout le monde ^^ mais cela semble assez normal pour un petit enfant épanoui dans le milieu scolaire, n’est-ce pas?

Seulement, j’ai déménagé pour ma rentrée en 1ère année primaire et j’ai donc dû aller dans une nouvelle école plus près de chez moi.

Au tout début de l’année, ma mère n’en revenait pas des points que je faisais. Pour mon premier bulletin, j’avais plus de 90% de moyenne, j’arrivais même à faire les devoirs de mon frère en deuxième année. Vous imaginez bien que décrit comme ça, je devais probablement être une surdouée… Oui, il est fort probable que je l’ai été il fut un temps mais au lieu de sauter une classe comme j’aurais pu probablement le faire dans une autre école, les points de mon bulletin chutaient et l’année suivante, je doublais.

Ce qui s’était passé entre-temps va au delà de tout entendement! J’ai subi le harcèlement scolaire dû à ma couleur de peau! Mon frère et moi étions les seuls, je dis bien les seuls enfants de couleurs dans cette école! Enfants et professeurs étaient complices et nous en ont fait baver! Le professeur, titulaire de mon frère voulait qu’il double sa deuxième depuis le début, je n’ai pas besoin de vous signaler qu’il l’a doublé cette année là « comme par hasard »! Moi, c’était plus les élèves que mon professeur. « On ne joue pas avec une négresse! » et j’en passe. Je me souviens qu’une fois toute ma classe m’avait entourée juste pour m’insulter durant tout le temps de la récrée!

Il y avait une petite espagnole ou italienne avec laquelle on acceptait de jouer mais on lui a bien fait remarquer que sa couleur de peau était « limite » mais moi, c’était non! »

harcèlement scolaire

Ma mère ne savait plus quoi faire, elle pensait que puisqu’on avait dépassé la date limite pour le changement d’école, elle ne pouvait plus rien faire. Elle a prévenu le directeur qui a essayé de parler aux élèves mais cela n’a rien changé. Même mon frère a dit une fois en sortant de cette école qu’il voulait mourir… Il n’avait que 7 ans!!!

Évidemment, ici ce harcèlement est mêlé au racisme mais le résultat reste le même. L’année suivante, j’étais revenue dans mon ancienne école et je n’étais plus du tout la même! Fini la petite fille pleine d’amis et de joie, fini la petite fille qui s’intéresse à l’école. J’étais enfermée dans une bulle à tel point que mes camarades se moquaient de moi mais plus pour la même chose, j’avais juste l’air « bête », d’une « attardée ». Mes points continuaient à chuter évidemment et comme je l’ai dit, l’année de ma deuxième primaire, j’ai doublé. Ma mère m’a fait passer un test de Q.I. pour voir si tout était normal. Il s’est avéré que j’étais surdouée mais à cause de ce que j’avais vécu, je n’arrivais plus à me concentrer comme avant. Heureusement, le choc d’avoir doublé m’a un peu réveillée mais pas de beaucoup, j’ai fini par avoir des points corrects mais on se moquait toujours de moi car j’avais l’air « lente ». En réalité, j’étais juste anormalement distraite. Heureusement, j’avais rencontré Carolane qui est vite devenue ma meilleure amie ^^

harcèlement scolaire

 

Arrivée en secondaire, je suis passée de l’idiote à la petite intello. La fille sage qui était l’une des premières de classe. Bien sûr, je ne pense pas qu’on m’aimait plus que ça. J’étais trop introvertie et ne parlait à presque personne mais j’avais un objectif, c’était celui de réussir mes études et d’aller à l’université. Cependant, lorsqu’un jour un couple s’est moqué de mes cheveux crépus et de mes vêtements qui n’étaient pas de marque, je n’ai pas hésité cette fois-ci une seconde à en parler à ma mère qui est allée en parler au proviseur! Cette fille a été sévèrement punie à la suite de ça et je n’ai plus eu de problème avec elle.

Solutions

Ainsi voilà, la meilleure solution! Dès qu’il y a un problème, il ne faut surtout pas hésiter à en parler autour de vous: parents, professeurs, proviseurs,… et faire cesser au plus vite ce qui semble d’après les bourreaux n’être qu’un « simple jeu »!
Si vous avez de la répartie, n’hésitez pas à dire en face ce que vous pensez de ceux qui vous persécute! Sachez que ceux qui font ça sont des lâches et des trouillards, s’ils se permettent de s’en prendre à vous, c’est grâce à leur nombre d’amis, ils seraient tout seuls qu’ils ne se le permettraient pas, pas pendant longtemps en tout cas. Pourquoi je donne ce conseil? C’est parce qu’ils s’en prennent à vous car ils croient que vous êtes quelqu’un de faible, s’ils voient que vous êtes capable de riposter, cela les découragera.
Je le sais grâce à ma mère qui a vécu le harcèlement scolaire durant son enfance aussi. Elle a appris à avoir ce réflexe grâce au judo! D’ailleurs si vous pouvez, n’hésitez pas à faire un sport qui vous apprendra à avoir plus de confiance en vous, même le théâtre peut être utile pour ceux qui n’osent pas parler devant un groupe de personnes.

Ces dernières astuces sont censées vous aider à faire cesser le plus vite possible ce qui pourrait se transformer en harcèlement scolaire! Je ne tiens pas à ce que vous vous bagarriez dans la cour, là n’est pas le but mais seulement de vous donner des solutions pour montrer à vos potentiels harceleurs que vous n’êtes pas fragiles et que vous ne vous laisserez pas faire!
Pour ceux qui ont peur des représailles s’ils en parlent, il ne faut surtout pas que cela vous arrête, au contraire! Votre établissement doit impérativement prendre cela en compte et tout faire pour que cela cesse!

Harcèlement virtuel

Il y a aussi le problème des réseaux sociaux aujourd’hui. Le harcèlement scolaire peut continuer via Facebook même le numéro de téléphone désormais. Le mieux, c’est de bloquer le ou les personne(s) et si ce n’est vraiment plus gérable, fermez votre compte et ouvrez en un autre sous un pseudo pour qu’on ne vous retrouve plus. Ajoutez y seulement vos amis. Pareil pour le téléphone, bloquez les numéros (je crois qu’il y a aussi moyen de bloquer les appels des numéros masqués si besoin est) et si ça devient intempestif, n’hésitez pas à changer de numéro. N’essayez pas de répondre aux multiples insultes, ça ne sert à rien, au contraire justement, le fait que vous réagissez sur internet va alimenter leur envie de continuer, c’est tout le contraire que dans la vraie vie, puisqu’ils sont lâches, il sera plus facile pour eux de persister via les réseaux sociaux. C’est pour cela que le mieux, c’est de couper tout contact virtuel avec eux!

Voilà, je termine cet article qui est déjà très long, je trouve mais si vous avez envie de partager votre expérience, votre avis ou besoin de soutien car vous ne savez pas à qui en parler, n’hésitez pas à l’écrire dans les commentaires! ^^

A bientôt les loulous :*

7 thoughts on “Le harcèlement scolaire!”

  1. Coucou,
    J’ai été très touchée par ton article ! Je découvre juste ton blog mais ton article me parle énormément car j’ai moi aussi connu le harcèlement scolaire. Je crois que ça marque à vie, on tente de s’en sortir mais ça laisse des traces au niveau de l’estime de soi notamment.
    Si jamais tu as besoin d’en parler n’hésite pas à me contacter !
    Gros bisous à toi et bravo d’avoir eu le courage d’en parler ! Je l’ai fait l’an dernier sur mon blog et ce n’était pas facile !

    1. Merci pour ton commentaire, ça me fait plaisir! ^^ Oui, je pense que tu as raison, ça te marque à vie ce genre de chose. C’est un sujet très grave dont il ne faut pas cesser de parler pour que ça cesse :/

  2. Effectivement, le raciste est très présent dans leq cours de récréation et bien souvent dans les villages ou les petites villes les adultes sont en connivences avec enfants. Je n’ai jamais compris cette haine que voue les blancs au noirs. Je suis dépassé. Je n’ai pas connu ce racisme parce que j’ai grandi au Antilles et pour moi c’est un réel avantage.

    1. Oui, tu as raison, j’étais dans une petite ville et ma mère a été grave choquée de la mentalité du quartier car elle savait que ça ne pouvait être que les parents qui avaient inculqué ça à ces gosses! C’est horrible mais après heureusement, je n’ai plus vécu ça dans les autres écoles même si j’étais souvent la seule fille de couleur, mais le harcèlement scolaire peut partir de l’apparence ou d’une simple dispute qui se propage, enfin bref, qu’importe la raison, ça ne peut pas continuer 🙁

  3. J’ai vraiment adoré ton article , j’ai même eu les larmes au yeux en le lisant ! Et je trouve ca génial que tu parles de ton expérience personnel ! Bravo à toi ! Merci beaucoup !❤❤❤❤

  4. Bravo pour ton article ! J’ai eu les larmes au yeux en le lisant , c’est vraiment horrible ce que le racisme peut encore causé de nos jours ! Et j’ai trouvé ca génial que tu parle de ton expérience personnel ! Mercii pour ton article ! Tu écris très bien en plus !❤❤❤❤

    1. Merci pour tes commentaires, ça me touche beaucoup ce que tu me dis ^^ Je suis contente d’avoir de si beaux retours, ça me fait vraiment plaisir ^^
      Oui c’est vraiment triste que ce soit toujours d’actualité 🙁

Laisser un commentaire