Coucou tout le monde! A l’occasion de la sortie de mon livre version papier, j’ai eu envie de vous partager plus en détail mon expérience dans cette aventure qu’est l’écriture!

Quelques personnes se sont tournées vers moi pour me demander comment je faisais pour écrire, alors je me suis dit que ce serait peut-être intéressant de vous le dire à travers un article que j’espère vous aidera et vous inspirera à votre tour! 🙂

Tout d’abord, je vais commencer par essayer de me remémorer depuis quand j’ai commencé à écrire. Je pense que c’était vers l’âge de 12 ans, lorsque j’ai tenté de modifier la fin d’un livre qui ne me satisfaisait pas. Cela dit, on ne peut pas dire que ce soit vraiment de l’écriture mais une première expérience, je pense. Comme le fait d’écrire dans mes journaux intimes mais dans le fond, quelle jeune fille ne le fait pas ? Très peu… mais j’aimais raconter tout ce qui m’arrivait d’intéressant en détail. Cependant, pour vous dire la première fois que j’ai écrit quelque chose qui ressemblait à un livre, c’était après avoir lu Antéchrista d’Amélie Nothomb! J’ai tellement adoré que je l’ai lu deux fois de suite et j’ai une envie folle d’écrire quelque chose à mon tour. Alors, j’ai écrit ma première petite nouvelle à 15 ou 16 ans environ. Elle ne faisait qu’une vingtaine de pages mais c’était un premier pas vers ce qui m’arrive en ce moment.

etre-ecrivain-a-l-ere-internet_article_main

Evidemment, j’ai perdu cette nouvelle le jour où on a volé mon portable. De toute façon, cette histoire n’était pas assez aboutie, selon moi. J’ai fini par laisser tout ça de côté pendant pas mal d’années. Je préférais lire ou regarder mes séries pour me détendre. Je me disais qu’un jour j’écrirais sûrement un  livre sur la vie de ma mère car je trouvais qu’elle a vécu une histoire bouleversante qui me fait beaucoup penser à « Une vie » de Maupassant, d’ailleurs.

En réalité, je n’ai jamais pensé que je publierai un livre aussi jeune, je ne me sentais pas vraiment l’âme d’un écrivain. Selon moi, il fallait en passer par mes études en information et communication et ensuite, peut-être que j’aurais un peu plus d’expérience et que je saurais écrire quelque chose de valable.

Ce qui m’a poussé à recommencer à écrire de nouveau, c’était de voir que des histoires que j’imaginais sortait et avait du succès! Ceux qui m’ont le plus frappé, c’est 50 nuances of Grey et la pièce qui a fait l’ouverture du théâtre de Liège. En fait, j’avais imaginé une histoire similaire à 50 nuance of Grey il y a des années où une jeune étudiante assez timide se retrouvait sous l’emprise et folle amoureuse d’un riche jeune homme assez « violent au lit » pas vraiment Sado-maso mais pas loin. Seulement, j’étais trop gênée pour écrire ce genre d’histoire, alors quand j’ai entendu parler de ce livre, cela m’a fait tilt, évidemment. Et lorsque j’ai entendu parler de la fameuse pièce sur l’histoire de Roméo et Juliette version belge entre un flamand et une wallonne, je me suis carrément dit: « Ben mince, alors! ». Il y avait aussi d’autres histoires dans le même genre (notamment Alice au pays des merveilles, seulement Alice est un garçon dans cette version) mais je me souviens surtout de ces deux là qui m’ont particulièrement marqué. Alors qu’est-ce que j’ai fait?

twilight_share_sm

Ne vous moquez surtout pas mais j’ai écrit une nouvelle qui était inspirée de Twilight. Car je me disais que la base était vraiment bonne et que j’aurais aimé écrire une histoire similaire mais qu’il y avait des lacunes, selon moi. Alors, j’ai remodelé cette histoire à ma façon et je l’ai posté sur un site de fanfiction. Cela a énormément plu mais on m’a vite reprochée d’être trop « originale ». Pour eux, je n’avais rien à faire sur leur site car je m’éloignais trop de l’idée de la fanfiction mais cela ne m’a pas empêché de continuer. Alors, j’ai écris l’autre nouvelle que vous connaissez désormais probablement et qui était bien plus inspiré d’une expérience personnelle que j’ai tout de même largement romancée:

13701151_10210055194519171_2855420775532997715_o

Job étudiant: Escort Girl! Cette histoire a eu aussi beaucoup de succès sur le site de fanfiction mais encore une fois, on me reprochait d’être trop originale. Selon moi, mon histoire n’était pas assez aboutie pour être publiable. Je n’étais qu’une amatrice et les sujets dont je parlais avaient déjà été abordés. Je me disais qu’aucune maison d’édition ne voudrait de ces histoires car cela leur ferait trop penser aux  différents succès du moment.

Cela dit, un  an plus tard, je tombe sur une annonce sur le site de mon université d’une petite maison d’édition belge: Flamingo éditions qui cherchait de nouveaux talents même pour des nouvelles. Alors, comme je l’ai déjà dit, sans trop y croire, j’ai envoyé ma nouvelle. Je m’attendais vraiment à ce qu’on me dise que ce que j’avais écrit ne conviendrait pas. Cependant, après lecture, on m’a recontacté pour signer un CONTRAT! O.O

Je me suis dit Whouah! Bon sang mais ce n’est pas possible! Et pourtant si, c’était bien réel et j’ai signé. On m’a demandé si cette histoire était réelle alors je leur ai dit ce qui m’est arrivé mais que j’avais tout de même romancé cette histoire. Cela dit pour beaucoup de jeunes étudiantes, cela n’est pas qu’une simple fiction et c’est ce qui aurait pu m’arriver d’ailleurs (enfin, je ne vais pas rentrer dans les détails ici). 🙁

En deux temps trois mouvements, je me retrouve contactée par des journalistes qui veulent en savoir davantage sur mon livre, sur ma vie. Je passe à la radio, dans les Journaux/magazines et prochainement à la télévision. Je note toutes mes interviews à venir consciencieusement dans mon petit agenda. ^^ Et évidemment, la « Fureur d’écrire » (petit clin d’oeil cinématographique pour les connaisseurs) me revient, je me lance dans un spin off de la première histoire que je termine en un mois et que j’envois à mon éditrice qui l’adore aussi! En ce moment, je suis en train d’écrire mon troisième livre et je pense déjà au quatrième.

Comment cela me vient si facilement, me demande-t-on souvent? Ce qui m’inspire le plus, c’est surtout la vie de ma famille. On a tellement traversé de chose qu’on pourrait en écrire un bouquin comme je l’ai dit au sujet de ma mère. Cela dit, il y aussi la société dans laquelle on vit. Il y a tellement de choses dont on n’a pas encore parlé ou trop peu… L’inspiration pour quelques lignes me vient parfois d’une brise sur mon visage, de lieux que je scrute attentivement même si c’est pour la millionième fois que je les vois. Cela peut paraître ridicule mais ce sont des petites choses ainsi qui me donnent des idées pour la suite de ce que j’écris. Je les notes quelque part, je planifie chaque chapitre avec les idées qui me viennent parfois comme je l’ai dit et puis je continue mon histoire. Je suis si rêveuse (ceux qui me connaissent pourront le confirmer) que je sais que tout ce que j’imagine ne pourra pas arriver alors, je l’écris. J’écris ce que j’aurais aimé ou ce que je crains qu’il m’arrive car je me suis toujours dit que ma vie n’était pas assez intéressante pour en écrire un roman. Celle de ma famille oui mais moi personnellement, non. Alors, j’aime me propulser dans des situations que j’imagine plus passionnantes. Je pars du réel et j’invente. Il arrive aussi que j’ai des petites pannes d’inspiration ou de motivation, c’est normal, je me repose et dès que ça revient, je reprends. 🙂

Comment suis-je arrivée à commencer à écrire réellement? Outre ce que j’ai dit plus haut, c’est aussi et surtout une folle envie d’écrire. Parfois, on a peur d’essayer ou de faire même un premier jet mais quand on tient une histoire et qu’on y pense nuit et jour et bien il vient un moment où on se lance pour de bon!

les_écrivains_ces_nouveaux_héros_de_roman_3Edilivre

En ce qui concerne ma maison d’édition, j’ai eu énormément de chance car ils prennent vraiment leur travail au sérieux. Ce qui me fait penser à un garçon qui lui n’a pas eu de chance avec la sienne car il n’a eu aucune promotion pour son livre et ne s’est pratiquement pas vendu d’ailleurs. C’est pourquoi, je vous conseillerai de faire attention à celle que vous choisirez. Souvent, on a tellement envie d’être publié qu’on envoie à n’importe qui mais ce n’est pas tout de trouver un éditeur, il faut en trouver un sérieux, qui te fasse une bonne promotion tout de même pour donner une chance à ton livre de se vendre. Car on s’imagine au début être la prochaine J.K Rowling mais des cas comme ça sont des exceptions, la plupart du temps, un écrivain ne vit pas de ses romans. Cela dit, ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas tenter sa chance car sait-on jamais et puis, de toute façon l’écriture est avant tout une passion. Evidemment, il faut tout de même un lectorat pour partager nos histoires et on espère toujours qu’il sera le plus large et c’est ce que veulent les grosses maisons d’éditions. On en veut à Enjoyphoenix d’être publiée alors que d’autres ont plus de talents et ne le sont pas mais malheureusement, elle a déjà un lectorat grâce à son réseau. Ce qui compte pour eux, ce n’est pas la qualité mais la quantité!

Pour clôturer cet article qui devient comme les précédents vraiment long (sorry :’) ), je vous conseille de ne pas hésiter et de vous lancer, tentez votre chance car si vous vous sous-estimez trop et bien vous risquez de rater quelque chose d’incroyable. Mon grand-père, c’est ce qu’il a fait toute sa vie. On lui a proposé une belle promotion, il l’a refusée car il ne s’en sentait pas capable. Il inventait des choses que ses amis lui conseillaient de faire breveter mais pour lui, ce n’était pas suffisamment intéressant. Seulement l’une de ses inventions a été créée par un autre et a eu un succès du tonnerre! Je crois que l’histoire de ma famille se résume à cette idée d’occasions toujours manquées. On n’ose pas se lancer par peur du ridicule ou d’échouer alors qu’on a tout à gagner et rien à perdre dans le fond, alors n’hésitez plus 😉

PS: Si vous voulez mon livre, il vous suffit de cliquer sur le lien que j’ai ajouté de ma maison d’édition un peu plus haut et de prendre contact avec eux. J’espère qu’il vous plaira si vous l’achetez ^^

Bisous les loulous 😉

12 thoughts on “Pour ceux qui veulent écrire un livre!”

  1. wow ton histoire est vraiment fantastique. J’écris des nouvelles littéralement depuis que je sais écrire. J’ai aussi écris beaucoup de fan fictions dans mon adolescence sur Tokio Hotel (on ne se moque pas) avant d’écrire des manuscrits d’histoires originales. J’ai sur un vieil ordinateur plus de 500 pages écrites sur une dizaine d’année de 4 tomes mais je ne sais pas du tout comment m’y prendre pour tenter de le faire publier (je ne sais même pas si c’est assez bien écrit pour être publié). En tout cas ta success story est vraiment touchante !

    1. Ce qui compte c’est de ne pas baisser les bras! Moi j’ai eu de la chance, je dois l’avouer mais faut que tu te renseignes bien sur ce qui est le plus intéressant pour te faire connaître! Il y a même moyen de se faire auto-publier, je pense. De toute façon en tant que blogueuse tu te construis déjà un réseau et donc de potentielles lectrices, ça encouragera peut-être des éditeurs à te publier aussi 🙂

  2. wow ton histoire est vraiment fantastique. J’écris des nouvelles littéralement depuis que je sais écrire. J’ai aussi écris beaucoup de fan fictions dans mon adolescence sur Tokio Hotel (on ne se moque pas) avant d’écrire des manuscrits d’histoires originales. J’ai sur un vieil ordinateur plus de 500 pages écrites sur une dizaine d’année de 4 tomes mais je ne sais pas du tout comment m’y prendre pour tenter de le faire publier (je ne sais même pas si c’est assez bien écrit pour être publié). En tout cas ta success story est vraiment touchante !

    1. Ce qui compte c’est de ne pas baisser les bras! Moi j’ai eu de la chance, je dois l’avouer mais faut que tu te renseignes bien sur ce qui est le plus intéressant pour te faire connaître! Il y a même moyen de se faire auto-publier, je pense. De toute façon en tant que blogueuse tu te construis déjà un réseau et donc de potentielles lectrices, ça encouragera peut-être des éditeurs à te publier aussi 🙂

Laisser un commentaire